Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du sitePhotographiePhotos Nature
BAIES et autres fruits d’automne - Les drupes du Cotoneaster. (Rosacée)
PHOTOS NATURE

BAIES ET AUTRES FRUITS D’AUTOMNE

Les drupes du Cotoneaster
 
Famille des Rosacées

Les Cotoneaster livrent actuellement en ce mois de novembre toute leur splendeur.
Pas trop dénudés encore de leurs fruits par les merles qui ont préféré commencer en priorité par les Pyracantha voisins,
dans le jardin, mais aussi botaniquement, ils continueront donc quelques semaines encore à égayer ce triste automne.


Le Cotoneaster en buisson Baies et fruits d'automne Photos nature SFO Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée Photos Nature Botanique
Photographie : Jean-Pierre Ring
Mignaloux-Beauvoir  (86)
03 Novembre 2008
Les fruits du Cotoneaster comme ceux du Pyracantha sont des drupes car là aussi les graines sont prisonnières de l’endocarpe sclérifié pour former de minuscules noyaux.
On empêchera les enfants d’en consommer, car là aussi le fruit renferme des alcaloïdes cyanogénétiques, comme la plupart des amandes des rosacées d’ailleurs.
Même si la concentration est moindre ils peuvent cependant provoquer, nausées, vomissements et douleurs intestinales.
Le Cotoneaster au moins, à l’instar du Pyracantha n’a pas de dards épineux, autrement plus dangereux, ce qui le rend beaucoup plus fréquentable.

Branche de Cotoneaster en fruits Baies et fruits d'automne Photos nature SFO Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée Photos Nature Botanique
Photographie : Jean-Pierre Ring
Mignaloux-Beauvoir  (86)
03 Novembre 2008

Le Cotoneaster Rameaux chargés de fruits Baies et fruits d'automne Photos nature SFO Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée Photos Nature Botanique
Photographie : Jean-Pierre Ring
Mignaloux-Beauvoir  (86)
03 Novembre 2008
Le Cotoneaster Détail sur les drupes Baies et fruits d'automne Photos nature SFO Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée Photos Nature Botanique
On peut multiplier le Cotoneaster soit par semis, soit par bouturage.
Mais la plupart du temps s’il y a déjà du Cotoneaster dans les environs, les merles se seront déjà acquittés de cette tâche.
Il suffit de transplanter les petits pieds qui naissent par-ci par-là, au pied des arbres, à l’endroit de votre choix, de préférence en pleine lumière, pour une bonne floraison et une bonne fructification.

En savoir plus sur le Cotoneaster
Comparer avec le Pyracantha

 
Articles associés