Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

AccueilPhotographiePhotos Nature
OISEAUX - Le Geai des chênes (Garrulus glandarius) Photos nature et biodiversité.
<big style="font-family: Times New Roman;">PHOTOGRAPHIES NATURALISTES
ET BIODIVERSITE

<span style="font-style: italic;">Le Geai des Chênes (Garrulus glandarius)<br style="font-style: italic; color: rgb(255, 0, 0);"> Famille des Passériformes<br style="font-style: italic; color: rgb(255, 0, 0);"> Ordre des Corvidés

<span style="font-style: italic;">Photographie : Mathilde Pernias<br style="font-style: italic;"> Orches - Vienne (86)
Mars 2009

<span style="font-style: italic;">Photographie : Mathilde Pernias<br style="font-style: italic;"> Orches - Vienne (86)
Mars 2009

Le Geai des chênes est un superbe corvidé qui aiguise notre curiosté, d’autant plus qu’il est particulièrement farouche et très difficile à approcher.
Il doit sa gande beauté aux tons très variés et contrastés de son plumage, mais plus particulièrement aux plumes de la bordure antérieure de ses ailes.
Celles-ci sont d’un beau bleu strié de noir, et trouver une de ces petites plumes au cours d’une promenade en bois est toujours un grand plaisir et un ravissement.
Nul n’y est insensible et c’est systématiquement qu’on se baisse pour la ramasser pour la mettre, qui à sa boutonnière, qui à son couvre-chef, ou qu’on la lisse longuement pour trouver l’arrangement parfait des barbes et des barbules comme s’il s’agissait d’un bijou.

<span style="font-style: italic;">Photographie : Mathilde Pernias<br style="font-style: italic;"> Orches - Vienne (86)
Mars 2009


<table
style="text-align: left; width: 595px; height: 32px; font-family: Times New Roman;"
border="0" cellpadding="20" cellspacing="0">

Même si on peut l’apercevoir en milieu ouvert dans les zones périurbaines, le Geai affectionne les bois et en particulier les bordures de bois où il trouve facilement refuge, car c’est un oiseau particulièrement craintif et toujours aux aguets, ne manquant pas de lancer le signal d’alarme à tous les autres hôtes de la forêt par un "krrèèèitch" très sonore qu’il pousse en s’éloignant : C’est un peu le vigile de la forêt.
<span style="font-style: italic;">Photographies : Mathilde Pernias<br style="font-style: italic;"> Orches - Vienne (86)
Mars 2009

Même si le gland constitue la base de son alimentation, le Geai consomme également diverses graines, et autres fruits secs, en particulier des céréales, et comme la plupart des corvidés ne dédaigne pas les petits mammifères et les oisillons.

Son comportement à l’automne en fait un agent important dans la dissémination des glands et la régénération de la chênaie, car le Geai a l’habitude de faire des provisions autumnales en enfouissant des glands sous terre, provisions qu’il ne retrouve qu’occasionnellement.
C’est un cas de dissémination que les biologistes qualifient de zoochorie et plus précisément d’exozoochorie.

<span style="font-style: italic; color: rgb(255, 0, 0);">En savoir plus sur le Geai sur www.oiseaux.net

 
Articles associés