Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

AccueilOrchidées indigènesHybrides
Hybrides

L’immense Famille des Orchidées est en pleine évolution et la maléabilité de son génome autorise quantité de croisements qui font le régal des Orchidophiles. Cette rubrique Hybrides 1 fait l’inventaire de tous les hybrides rencontrés en Poitou-Charentes et en Vendée.

 
Listes des Articles

Cette rubrique présente une population exceptionnelle d’hybrides entre Ophrys insectifera et Ophrys aranifera, photographiée dans la Vienne, dans une microstation, à Lavoux. (86)

Cet article, suite du précédent, tente d’identifier les géniteurs potentiels de la collection d’hybrides entre Ophrys insectifera et Ophrys aranifera de la station de Lavoux, dans la Vienne (86)

Cet hybride est d’autant plus rare que les parents respectifs sont en forte régression. Il n’a été obsevé que dans le seul département de la Charente à l’exclusion des autres départements du Poitou-Charentes et de la Vendée.

L’hybride Anacamptis fragrans x Anacamptis pyramidalis est rare et n’est connu en Région Poitou-Charentes et Vendée que dans la seule Charente maritime.

Cet hybride est d’autant plus rare que les parents respectifs sont en forte régression. Il n’a été obsevé que dans le seul département de la Charente à l’exclusion des autres départements du Poitou-Charentes et de la Vendée.

L’hybride Anacamptis laxiflora x Anacamptis morio est très commun lorsque cohabitent les deux espèces parentales. On le rencontre couramment en Poitou-Charentes et en Vendée.

L’hybride Anacamptis laxiflora x Anacamptis palustris est rare en région Poitou-Charentes et en Vendée du fait de la rareté d’Anacamptis palustris, cantonné dans des stations très limitées.

L’hybride Anacamptis laxiflora x Serapias lingua est rare en région Poitou-Charentes et superbement beau par ses couleurs flamboyantes. Il n’est connu qu’en Charente maritime, plus spécialement dans l’île d’Oléron.

L’hybride Anacamptis morio x Anacamptis laxiflora est très commun lorsque cohabitent les deux espèces parentales. On le rencontre couramment en Poitou-Charentes et en Vendée.

L’hybride Anacamptis morio x Anacamptis pyramidalis ne se rencontre qu’occasionnellement en Poitou-Charentes dans les deux départements de la Charente et de la Charente maritime où les deux espèces parentales sont abondantes.

L’hybride Anacamptis morio x Serapias lingua est rare en Poitou-Charentes et Vendée et connu dans le seul département de la Charente Maritime, plus spécialement dans l’île d’Oléron.

L’hybride Anacamptis laxiflora x Anacamptis palustris est rare en région Poitou-Charentes et en Vendée du fait de la rareté d’Anacamptis palustris, cantonné dans des stations très limitées.

Cet hybride Anacamptis palustris x Dactylorhiza elata est très rare et observé dans le seul département de la Vienne.
La raréfaction des deux espèces parentales laisse peu de perspectives à la formation de cet hybride.

L’hybride Anacamptis fragrans x Anacamptis pyramidalis est rare et n’est connu en Région Poitou-Charentes et Vendée que dans la seule Charente maritime.

L’hybride Anacamptis pyramidalis x Anacamptis morio ne se rencontre qu’occasionnellement en Poitou-Charentes dans les deux départements de la Charente et de la Charente maritime où les deux espèces parentales sont abondantes.

Cet hybride Dactylorhiza elata x Anacamptis palustris est très rare et observé dans le seul département de la Vienne. La raréfaction des deux espèces parentales laisse peu de perspectives à la formation de cet hybride.

Dactylorhiza fuchsii étant une espèce plutôt rare en Poitou-Charentes et en Vendée, il va de soi que l’hybride Dactylorhiza elata x Dactylorhiza fuchsii est très peu courant dans notre région, d’autant plus que les milieux concernés sont des zones très sensibles où ces espèces sont en forte régression.

L’hybride Dactylorhiza elata x Dactylorhiza incarnata se rencontre occasionnellement dans les stations de Poitou-Charentes et de Vendée où les deux espèces parentales cohabitent. Leur hybridation est alors courante, mais les stations concernées sont pour beaucoup en grand danger.

Dactylorhiza maculata étant une espèce rare en Poitou-Charentes et en Vendée, l’hybride Dactylorhiza elata x Dactylorhiza maculata l’est par voie de conséquence. Les biotopes occupés par les espèces parentales sont par ailleurs souvent menacés.

Ce rare hybride intergénérique n’est répertorié que dans le seul département de la Vienne à l’exclusion des autres départements du Poitou-Charentes.

La rareté de Dactylorhiza fuchsii en Région Poitou-Charentes explique celle de l’hybride Dactylorhiza fuchsii x Gymnadenia conopsea, d’autant plus qu’il s’agit d’un croisement intergénérique.

Dactylorhiza fuchsii étant une espèce plutôt rare en Poitou-Charentes et en Vendée, il va de soi que l’hybride Dactylorhiza fuchsii x Dactylorhiza elata est très peu courant dans notre région, d’autant plus que les milieux concernés sont des zones très sensibles où ces espèces sont en forte régression.

L’hybride Dactylorhiza incarnata x Dactylorhiza elata se rencontre occasionnellement dans les stations de Poitou-Charentes et de Vendée où les deux espèces parentales cohabitent. Leur hybridation est alors courante, mais les stations concernées sont pour beaucoup en grand danger.

Dactylorhiza maculata étant une espèce rare en Poitou-Charentes et en Vendée, l’hybride Dactylorhiza maculata x Dactylorhiza elata l’est par voie de conséquence. Les biotopes occupés par les espèces parentales sont par ailleurs souvent menacés.

Ce rare hybride intergénérique n’est répertorié que dans le seul département de la Vienne à l’exclusion des autres départements du Poitou-Charentes.

La rareté de Dactylorhiza fuchsii en Région Poitou-Charentes explique celle de l’hybride Gymnadenia conopsea x Dactylorhiza fuchsii, d’autant plus qu’il s’agit d’un croisement intergénérique.

Gymnadenia odoratissima est une espèce rare en Région Poitou-Charentes mais s’hybride bien avec sa congénère, ce qui peut expliquer la présence de l’hybride Gymnadenia conopsea x Gymnadenia odoratissima sur l’étendue de la Région.

Gymnadenia odoratissima est une espèce rare en Région Poitou-Charentes mais s’hybride bien avec sa congénère, ce qui peut expliquer la présence de l’hybride Gymnadenia odoratissima x Gymnadenia conopsea sur l’étendue de la Région.

L’hybride Ophrys apifera x Ophrys aranifera est rare en Région Poitou-Charentes en raison en particulier de la biologie florale très différente de ces deux espèces

Cet Hybride très rare est absent du Poitou-Charentes et n’est connu que dans le seul département de la Vendée.

Cet hybride Ophrys apifera x Ophrys scolopax n’est présent en Poitou-Charentes que dans les régions où Ophrys scolopax est abondant et est donc exclu du département de la Vienne.

Cet hybride Ophrys araneola x Ophrys insectifera sans être courant se rencontre quand même épisodiquement en Région Poitou-Charentes.

Tout comme son parent Ophrys lupercalis, l’hybride Ophrys araneola x Ophrys lupercalis n’est présent que dans l’unique station connue en Charente.

L’espèce parentale Ophrys passionis étant répartie en Région Poitou-Charentes le long de la Façade Atlantique, l’hybride Ophrys araneola x Ophrys passionis suit évidemment la même répartition.

L’hybride Ophrys araneola x Ophrys scolopax est très rare en Région Poitou-Charentes et n’est connu que dans le seul département de la Charente.

L’hybride Ophrys aranifera x Ophrys apifera est rare en Région Poitou-Charentes en raison en particulier de la biologie florale très différente de ces deux espèces

Nous rencontrons cet hybride Ophrys aranifera x Ophrys insectifera assez régulièrement dans les stations où les deux espèces cohabitent. Sa présence a été reconnue sur l’ensemble de la Région Poitou-Charentes.

L’hybride Ophrys aranifera x Ophrys scolopax procure toujours un grand plaisir à celui qui le rencontre, de part sa beauté et sa rareté en Région Poitou-Charentes.

Cet hybride Ophrys insectifera x Ophrys araneola sans être courant se rencontre quand même épisodiquement en Région Poitou-Charentes.

Nous rencontrons cet hybride Ophrys insectifera x Ophrys aranifera assez régulièrement dans les stations où les deux espèces cohabitent. Sa présence a été reconnue sur l’ensemble de la Région Poitou-Charentes.

Cet hybride Ophrys insectifera x Ophrys scolopax est rare en Région Poitou-Charentes et sa beauté sublime. Il n’est connu qu’en Charente et dans les Deux-Sèvres.

Tout comme son parent Ophrys lupercalis, l’hybride Ophrys lupercalis x ophrys araneola n’est présent que dans l’unique station connue en Charente.

Seule une station en Charente a livré ce rare et bel hybride Ophrys lutea x Ophrys sulcata, les espèces parentales étant peu présentes dans le restant de la région Poitou-Charentes.

Cet Hybride très rare est absent du Poitou-Charentes et n’est connu que dans le seul département de la Vendée.

L’espèce parentale Ophrys passionis étant répartie en Région Poitou-Charentes le long de la Façade Atlantique, l’hybride Ophrys passionis x Ophrys araneola suit évidemment la même répartition.

Ophrys passionis x Ophrys scolopax est un très bel hybride, très rare en Région Poitou-Charentes, l’espèce parentale Ophrys passionis ayant une répartition limitée à la Façade Atlantique.

En Poitou-Charentes, Ophrys passionis se répartit le long de la Façade Atlantique et donc tout normalement l’hybride Ophrys Ophrys passionis x Ophrys sulcata est limité dans sa répartition à la Charente Maritime.

Cet hybride Ophrys scolopax x Ophrys apifera n’est présent en Poitou-Charentes que dans les régions où Ophrys scolopax est abondant et est donc exclu du département de la Vienne.

L’hybride Ophrys scolopax x Ophrys araneola est très rare en Région Poitou-Charentes et n’est connu que dans le seul département de la Charente.

L’hybride Ophrys scolopax x Ophrys aranifera procure toujours un grand plaisir à celui qui le rencontre, de part sa beauté et sa rareté en Région Poitou-Charentes.

Cet hybride Ophrys scolopax x Ophrys insectifera est rare en Région Poitou-Charentes et sa beauté sublime. Il n’est connu qu’en Charente et dans les Deux-Sèvres.

Ophrys scolopax x Ophrys passionis est un très bel hybride, très rare en Région Poitou-Charentes, l’espèce parentale Ophrys passionis ayant une répartition limitée à la Façade Atlantique.

Seule une station en Charente a livré ce rare et bel hybride Ophrys sulcata x Ophrys lutea, les espèces parentales étant peu présentes dans le restant de la région Poitou-Charentes.

En Poitou-Charentes, Ophrys passionis se répartit le long de la Façade Atlantique et donc tout normalement l’hybride Ophrys sulcata x Ophrys passionis est limité dans sa répartition à la Charente Maritime.

L’hybride anthropophora x Orchis militaris se rencontre occasionnellement en Poitou-Charentes, lorsque les deux parents cohabitent dans la même station. Malgré sa présence avérée dans l’ensemble de la Région Poitou-Charentes, cet hybride n’est pas si courant.

L’hybride Orchis anthropophora x Orchis purpurea n’est pas courant en Poitou-Charentes mais a pu être observé en Charente et en Charente-Maritime où les deux espèces parentales sont très répandues.

Le nombre de stations en Poitou-Charentes où cohabitent les deux espèces parentales est faible. Encore faut-il qu’ensuite les deux espèces se croisent. Quelques stations dans la Vienne et en Charente portent l’hybride Orchis anthropophora x Orchis simia.

L’hybride Orchis militaris x Orchis anthropophora se rencontre occasionnellement en Poitou-Charentes, lorsque les deux parents cohabitent dans la même station. Malgré sa présence avérée dans l’ensemble de la Région Poitou-Charentes, cet hybride n’est pas si courant.

L’hybridation entre les deux espèces parentales est fréquente et il n’est pas rare de rencontrer l’hybride Orchis militaris x Orchis purpurea en Poitou-Charentes, là où les deux espèces cohabitent.

La réalisation de l’hybride Orchis militaris x Orchis simia implique la présence simultanée dans la même station, des deux espèces parentales. Cete conjonction est rare en Région Poitou-Charentes. Une seule station dans la Vienne a fourni cet hybride.

L’hybride Orchis purpurea x Orchis anthropophora n’est pas courant en Poitou-Charentes mais a pu être observé en Charente et en Charente-Maritime où les deux espèces parentales sont très répandues.

L’hybridation entre les deux espèces parentales est fréquente et il n’est pas rare de rencontrer l’hybride Orchis purpurea x Orchis militaris en Poitou-Charentes, là où les deux espèces cohabitent.

L’hybride Orchis purpurea x Orchis simia est rare en Poitou-Charentes et n’a été rencontré que dans une seule station de la Vienne.

Le nombre de stations en Poitou-Charentes où cohabitent les deux espèces parentales est faible. Encore faut-il qu’ensuite les deux espèces se croisent. Quelques stations dans la Vienne et en Charente portent l’hybride Orchis simia x Orchis anthropophora.

La réalisation de l’hybride Orchis simia x Orchis militaris implique la présence simultanée dans la même station, des deux espèces parentales. Cete conjonction est rare en Région Poitou-Charentes. Une seule station dans la Vienne a fourni cet hybride.

L’hybride Orchis simia x Orchis purpurea est rare en Poitou-Charentes et n’a été rencontré que dans une seule station de la Vienne.

L’hybride Platanthera bifolia x Platanthera chlorantha est d’identification délicate et implique une parfaite connaissance des caractéristiques florales des deux espèces parentales et la prise en compte de leurs variations respectives. De tels hybrides ont néanmoins été signalés en plusieurs stations du Poitou-Charentes.

L’hybride Platanthera chlorantha x Platanthera bifolia est d’identification délicate et implique une parfaite connaissance des caractéristiques florales des deux espèces parentales et la prise en compte de leurs variations respectives. De tels hybrides ont néanmoins été signalés en plusieurs stations du Poitou-Charentes.

L’hybride Serapias lingua x Anacamptis laxiflora est rare en région Poitou-Charentes et superbement beau par ses couleurs flamboyantes. Il n’est connu qu’en Charente maritime, plus spécialement dans l’île d’Oléron.

L’hybride Serpias lingua x Anacamptis morio est rare en Poitou-Charentes et Vendée et connu dans le seul département de la Charente Maritime, plus spécialement dans l’île d’Oléron.

Vue la grande rareté de Serapias parviflora en Région Poitou-Charentes et en Vendée, on conçoit le caractère exceptionnel de la présence de l’hybride Serapias lingua x Serapias parviflora dans notre Région.

Vue la grande rareté de Serapias parviflora en Région Poitou-Charentes et en Vendée, on conçoit le caractère exceptionnel de la présence de l’hybride Serapias parviflora x Serapias lingua dans notre Région.