Retour à l'accueil du site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée

SFO-PCV Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée

Accueil du sitePhotographiePhotos Nature
BAIES et autres fruits sauvages - Les drupes du Laurier-cerise
La SFO Société Française d’Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée, bien que s’occupant principalement d’Orchidées se doit en tant que Association Naturaliste d’assumer son rôle éducatif en particulier auprès des jeunes, pour les mettre en garde contre les graves dangers d’intoxication par consommation ou utilisation de plantes toxiques.
PHOTOS  NATURE BAIES ET AUTRES FRUITS SAUVAGES

Les drupes du Laurier-Cerise
Prunus laurocerasus (Rosacées)

Cet arbuste très couramment planté dans les jardins et taillé en haie est connu du plus grand nombre. Ses grandes feuilles vernissées dégagent une odeur d’acide cyanhydrique ou d’amande amère lorsqu’on les froisse.
Les fruits sont des drupes car contenant un noyau. Très prisées des oiseaux, ceux-ci les disséminent activement ce qui fait qu’on rencontre le Laurier-cerise en pleine nature, en lisière de bois, dans les terrains vagues, les bosquets...où il peut devenir un véritable arbre de 6m de haut.

 SFO Société Française d'Orchidophilie de Poitou-Charentes et Vendée. Photos Nature. Baies et fruits sauvages d'automne. Les drupes du Laurier cerise. Prunus laurocerasus Photographie : JP.  RING

TOXIQUE

Le Laurier-cerise est toxique dans toutes ses parties car riche en acide cyanhydrique.
Les feuilles parfois utilisées pour aromatiser des entre-mets ont été à l’origine d’empoisonnements très graves, en particulier d’enfants.
Ceux-ci doivent avant tout être mis en garde contre l’ingestion des drupes tellement ressemblantes avec des cerises.
Attention aussi à l’amande contenue dans les noyaux. Comme chez la plupart des rosacées possédant un noyau, elles sont extrêmement toxiques car libèrent après ingestion de l’acide cyanhydrique.

 
Articles associés